Les sèches comtoises – mes beignets de carnaval minceur

senior mince cuisine les sèches comtoises, ses beignets de carnaval minceur

Les sèches comtoises peuvent remplacer avantageusement les beignets de carnaval

C’est mardi-gras. Ce jour symbolise une période festive avant le Carême, période de pénitence par le jeûne de tradition chrétienne.

Dans les temps anciens, avant les privations qui s’annonçaient, ce fameux mardi, on faisait gras.

D’où le terme mardi gras. On finissait le gras, on mangeait les oeufs avant de se mettre au carême. Si bien que l’on faisait des crêpes, mais aussi des beignets et des fritures.

Et depuis on a coutume, nous aussi, de faire et de déguster pour mardi-gras, des beignets. Qui peuvent être appelés selon les régions : des bugnes, des donuts, des merveilles, des oreillettes ou autres mascottes, croustillons, ou bougnettes etc …

Autant de beignets bien gras même nature, bien sucrés, fourrés ou non de chocolat de confiture, de pomme…. Bref des beignets de carnaval bien riches en tout ce qu’il nous faut pas.

Evidemment je ne peux céder à la tentation de ces pâtisseries bien trop caloriques dans le cadre d’un rééquilibrge alimentaire pour maigrir à la ménopause.

Mais pour fêter quand même l’événement Senior Mince cuisine. Et je vous offre la recette de ma grand-mère Louise, la recette régionales des sèches comtoises à faire comme beignets de carnaval plus sages et plus en adéquation avec un rééquilibrage alimentaire.

Voici donc mes beignets de carnaval minceur, les sèche comtoises.

Qu’est ce qu’une sèche en pâtisserie ?

Comme son nom l’indique, c’est une pâtisserie sèche, en forme de grand triangle plat, croustillant à souhait, qui se conserve très bien dans une boîte en fer. Ma grand-mère en faisait des quantités, ce jour-là de mardi gras, pour les gourmands que nous étions…

La sèche accompagne à merveille une tasse de thé, ou de café au moment du goûter, ou un dessert qu’il s’agisse d’une banale crème anglaise ou d’une salade de fruits frais. Oui, je sais, je l’ai déjà dit en ce qui concerne la recette de ma galette légère, mais c’est encore plus vrai pour la recette des sèches. Elle peut aussi bien sûr, se déguster refroidie après sa sortie du four.

Car le gros avantage des sèches comtoises, c’est qu’elles ne sont pas trempées dans une friture bien grasse et bien calorique, mais elles cuisent directement dans le four. Sans autre matière grasse rajoutée.

Alors, rien que pour cela, vous pouvez essayer la recette des sèches comtoises. Et bien sûr, ne pas en abuser, car vous ne devez pas perdre de vue votre rééquilibrage alimentaire…

Sèches comtoises, les ingrédients

Préparation 5 mn – Repos 6 à 12 heures – Cuisson 15 mn

  • Farine 300 g de type T55 (normale)
  • Beurre mou en petits morceaux 80 g
  • Crème fraiche 10 cl, liquide
  • Huile 10 cl
    • => que j’ai réduit à 5 cl
  • Sel 5 g
    • => oups, j’ai oublié d’en mettre … mais cela me semble beaucoup
  • 10 cl d’eau
    • => que j’ai réduit à 5 cl, mais c’était encore trop !
  • eau de fleur d’oranger (facultatif), mais que j’ai mis à la place de l’eau, une autre fois
  • 2 oeufs
  • + pour la finition un peu de sucre cristallisé
    • que j’ai remplacé par de la cassonade en saupoudrage
    • et 1 jaune d’oeuf pour dorer

Les sèches comtoises, la recette

Que ce soit de façon traditionnelle ou dans un robot culinaire, le processus pour faire les sèches comtoises est le même :

  1. Disposer la farine en fontaine et ajouter le beurre et le sel
  2. Faire comme une pâte sablée, en travaillant rapidement
  3. Ajouter les œufs 1 à 1
  4. Puis la crème et l’huile
  5. Ajouter un peu d’eau pour avoir une pâte assez ferme, si nécessaire ou remplacer par de l’eau de fleur d’oranger
  6. Mettre cette boule de pâte dans un récipient hermétique
  7. Et la laisser reposer au réfrigérateur pendant toute la nuit ou quelques heures
  8. L’étendre mince, le plus finement possible
  9. Déposer la pâte dans une tôle à pâtisserie.
  10. Découper la pâte en 8 (comme pour une tarte). Cela va vous donner 8 triangles minces d’environ 15 cm de long chacun.
  11. Ajouter le jaune d’oeuf au pinceau pour dorer
  12. Et saupoudrer très légérement de cassonade
  13. Cuire à four doux TH 6 pendant 15 mn. 180°
  14. Bien surveiller la cuisson afin que les sèches comtoises ne brûlent pas. Il faut qu’elles soient juste dorées
  15. Déposer les sèches comtoises une fois cuites, sur une grille pour les laisser refroidir
  16. Et ensuite, seulement vous pourrez les déguster.

Les conseils d’une franc-comtoise pour bien réaliser les sèches comtoises :

  • Normalement, cette pâte à sèches comtoises doit reposer plusieurs heures. Idéalement entre 5/6 heures et toute une nuit. Je n’ai pas pris tout ce temps. Je l’ai préparée le matin, pour une cuisson dans l’après-midi, et a priori cela s’est bien passé.
  •  Faire attention en versant l’eau. Mieux vaut vous y reprendre à plusieurs fois. Moi, j’en ai trop mis, et du coup, j’ai rajouté de la farine. La seconde fois, j’ai remplacé l’eau, par l’eau de fleur d’oranger, pour parfumer la pâte à sèches comtoises.
  • A la sortie du réfrigérateur, j’ai découpé ma pâte en 4 pâtons. Cela permet de garnir une tôle en entier. Et c’est beaucoup plus pratique.
  • Il faut faire attention de bien étaler la pâte en une couche très très mince.
  • Mais elle est ensuite très difficile à positionner dans la tôle. Ma grand-mère prévoyait de faire 8 tôles avec la même quantité d’ingrédients. Et moi, je n’en ai fait que 4, c’est tout dire !!!
  • Bien surveiller la cuisson, car ces sèches comtoises peuvent très rapidement brûler. J’ai ainsi râté ma première fournée. Et j’ai du réajuster ensuite.

Mais finalement, le résultat n’est pas mal, non ?

Et vous qu’en pensez-vous ? Testez les sèches comtoises, les beignets de carnaval minceur de Senior Mince, et dîtes moi si vous les avez appréciés…

  • Une petite précision tout de même. ma grand-mère utilisait de “la graisse” comme indiqué dans sa recette originelle. Cette graisse est de la végétaline. Je n’ai pas osé l’utiliser, car cette matière grasse est assez décriée à l’heure actuelle. Je me rappelle en tous les cas, que ses sèches comtoises étaient vraiment succulentes. Et particulièrement croustillantes. Alors, j’essayerai une nouvelle fois avec sa vrai recette, d’il y a très longtemps, juste pour voir la différence. Et ma grand-mère, était un petit bout de femme qui est décédée à 96 ans, en cuisinant beaucoup avec la végétaline… Comme quoi !

Dan – Senior mince et en forme – Créatrice du Programme Bien Mincir Senior

58-aliments-coupe-faim-bien-mincir senior-seniorminceetenforme.com-2PF

Le Guide des

aliments coupe-faim

naturels

pour mincir avec plaisir

 

Senior mince et en forme

 = Des conseils pour mincir plus facilement après 50 ans

Je respecte votre vie privée - Aucun SPAM - Votre adresse ne sera pas partagée - Désinscription en 1 clic

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*