Le gluten fait grossir ? Vrai ou faux débat ?

Faut-il avoir peur du gluten

Le gluten fait-il grossir ? Où se cache-t’il ?

Le gluten, faut-il en avoir peur, et le bannir de son alimentation ?

Pour répondre à ces questions, j’ai contacté 2 diététiciennes spécialisées dans le surpoids des enfants, qui m’ont donné leur avis de spécialistes.

Le gluten, c’est quoi ?

Le gluten est un mélange de 2 familles de protéines :

  • les prolamines
  • et les gluténines.

Ces protéines qui se trouvent dans certaines céréales comme l’avoine, le blé, l’épeautre, l’orge, le seigle,… sont insolubles. Elles permettent de rendre les farines élastiques lors du pétrissage.

D’ailleurs le nom de “gluten” vient du latin “gluten” qui signifie “colle – glu – gomme”.

Le gluten, faut-il en avoir peur ?

Le gluten peut provoquer une réaction immunitaire anormale entraînant la production d’anticorps dirigés contre les protéines du gluten.

Une déficience de la production d’anticorps serait à l’origine d’une réaction inflammatoire au niveau des villosités intestinales (ndlr : villosités intestinales = replis de la muqueuse de l’intestin grêle).

L’absorption des nutriments ne se fait pas bien et se caractérise par plusieurs symptômes :

  • douleurs abdominales
  • diarrhée,
  • ballonnements
  • amaigrissement
  • fatigue
  • anémie.

C’est ce qu’on appelle la maladie cœliaque.

La maladie cœliaque est une réelle contrainte, à une époque où les industries usent à tort et à travers du gluten. Elle atteint entre 1 et 0,3% de la population.

Comment détecte-t’on une maladie cœliaque ?

En cas de suspicion de maladie cœliaque, une prise de sang détectant la présence d’anticorps anti-transglutaminase tissulaire igA est alors prescrite. (La transglutaminase est une enzyme hydrolysant des résidus glutamines en acides glutamiques, assimilables).

  • Si la prise de sang s’avère positive, cela signifie que l’action de la transglutaminase est empêchée par la présence de ces anticorps, ce qui rend alors le gluten non dégradable. La gliadine (présente dans le gluten du blé) contient la majeure partie des composants toxiques. La pénétration de ces peptides dans la paroi intestinale chez des sujets malades provoque une réaction inflammatoire entraînant la destruction des cellules composant les villosités intestinales.
  • Une consultation auprès d’un gastro-entérologue s’avère nécessaire. Seule une endoscopie va alors permettre de confirmer une atrophie des villosités intestinales liées au gluten.
  • Si la prise de sang s’avère négative,  d’autres recherches sont alors envisagées (notamment en igA totales ou en AC anti-tTG igG).
  • Ces différents tests d’intolérances alimentaires, immunotest ou autres tests urinaires se répandent mais n’ont aucune validité scientifique prouvée.
  • A ce jour, seule l’endoscopie avec biopsie duodénales permet de connaître la nécessité ou non de prescrire un régime sans gluten.

Qu’est-ce que le syndrome du côlon irritable ?

Le syndrome de l’intestin irritable semble concerner davantage de personnes.

Il correspond à un ensemble de symptômes digestifs tels que

Il n’existe dans ce cas pas de répercussion biologique et les bilans radiologiques et sanguins sont normaux, mais peuvent posséder une atrophie villositaire de l’intestin.
La suppression du gluten, de manière plus souple que lors d’une intolérance, semble néanmoins améliorer ce type de manifestations. Alors véritable effet sur l’organisme ou effet placebo ?

Et l’allergie au gluten ?

L’hypersensibilité ou allergie au gluten repose sur des symptômes évocateurs de troubles digestifs

  • douleurs abdominales,
  • alternance de diarrhée et de constipation,
  • ballonnements,
  • urticaires.

Aucune atrophie villositaire intestinale n’a donc été décelée dans ce cas, mais les personnes souffrant de cette sensibilité se sentent mieux après exclusion du gluten.

Régime sans gluten : un phénomène de mode ?

De plus en plus de stars(Gwyneth Paltrow, Jennifer Aniston, Oprah Winfrey ….) ou de sportifs (Novak Djokovic, Jo-Wilfried Tsonga …) suivent un régime sans gluten..

Christine Arron, athlète française spécialisée dans le sprint disait ceci :

« Je fais très attention à ce que je mange et depuis quelques années j’ai considérablement réduit le gluten dans mon alimentation. Avec le mélange sans gluten primawell© j’ai enfin trouvé un produit qui répond à mes besoins nutritionnels tout en proposant une belle texture et un bon goût»   Christine Arron

Manger sans gluten fait maigrir ?

Si l’alimentation sans gluten, utilisée par les stars, permet en effet de perdre du poids, ceci est dû à une réduction importante des apports en glucides

  • par suppression des produits industriels
  • et non l’exclusion du gluten.

Les sportifs de haut niveau souffrent souvent de problème digestif en lien avec un entrainement intensif court-circuitant la digestion. Il est vrai aussi que leur alimentation, devant satisfaire des besoins énergétiques élevés, est particulièrement riche en gluten.

  • Mais faut-il aller jusqu’à une suppression totale du gluten ?
  • Ou une réduction accompagnée de mesures hygiéno-diététiques ne serait-elle pas suffisante ?

La suppression du gluten est particulièrement prônée par le courant naturopathe, ostéopathe … et certains médecins.

Ainsi, le professeur Henri Joyeux, professeur en nutrition affirme dans sa thèse, la nécessité de supprimer les produits à base de gluten de notre alimentation. Il tient cette substance responsable de l’explosion de certaines pathologies (diabète de type 1, les maladies auto-immunes de la glande thyroïde, l’arthrite rhumatoïde, maladies de la peau : psoriasis) et de détruire notre système immunitaire.

Même si ces maladies sont souvent associées à l’intolérance au gluten, à ce jour aucune étude scientifique n’inculpe le gluten en tant que facteur cancérigène ou diabètogène.

Le gluten : enjeu sanitaire ou économique ?

Les ventes des produits destinés aux personnes souffrant d’intolérance alimentaires en général ont augmenté en France de plus de 13,6%. Cependant parmi ces produits on observe la plus forte progression pour les aliments sans gluten (+21% en 2011).

Bien que ces produits soient destinés aux personnes atteintes d’intolérances alimentaires avérées, leur coût (de 3 à 10 fois plus élevé) est un frein pour les personnes à faible revenu, les privant ainsi de l’achat de produits de base adaptés à leur pathologie.

Ce marché du « sans gluten » vise de plus en plus des consommateurs qui ne souffrent pas de maladie cœliaque mais qui considèrent ces produits comme meilleurs pour la santé.

Coût des produits sans gluten – Etude comparative fin d’année 2014

Produits avec gluten Produits sans gluten
Farine de blé  0,58 €/kg  Farine sans gluten  6,55 €/kg
Sablés coco  5,35 €/kg  Sablés sans gluten  18,27 €/kg
Pennes semoule de blé dur  0,72 €/ kg  Pennes au quinoa sans gluten  3,50 €/kg
Baguette  5,08 €/kg Baguette sans gluten  17,95 €/kg

Aujourd’hui le gluten se retrouve partout, comment faire ?

Aujourd’hui, le gluten se retrouve partout :

  • dans les céréales : avoine – blé – orge – seigle qui servent à confectionner la farine et le pain ainsi que dans les préparations et épaississants contenant de la farine
  • les biscuits, gâteaux, pâtisseries, pâtes, pizzas, hamburgers, saucisses, plats préparés, sauce soja, sauces, assaisonnements, charcuteries, certains desserts lactés, moutardes, certaines viandes et poissons panés…

C’est, en effet, à grand renfort de gluten que l’industrie agroalimentaire donne du liant et du moelleux à ses produits pour répondre à une demande de plus en plus idéalisée par les consommateurs.

La question se pose

  • Faut-il supprimer le gluten ?
  • ou simplement revenir à une pratique industrielle moins gourmande de gluten ?

Article réalisé avec l’aide de Pauline Brice et Janine Bulliard, Diététiciennes diplômées, spécialisées dans l’obésité de l’enfant, que je remercie très chaleureusement.

Et moi, j’en pense quoi ? Mon avis de senior sur le gluten

Mis à part certaines personnes ayant de réels problèmes avec le gluten, et souffrant en particulier de la maladie cœliaque, je pense qu’il ne faut surtout pas bannir le gluten de votre alimentation sans consulter votre médecin au préalable.

Et je crois surtout, que c’est une mode et que les industriels se sont engouffrés dans ce nouveau marché, qui semble très juteux (pour eux). Ils vous vendent à prix d’or, des produits dits “sans gluten”.

C’est comme dans tout, il faut savoir raison garder !

Sachez surtout que peu de personnes sont vraiment intolérantes au gluten. Si vous avez un doute, consultez votre médecin et faites les analyses et examens adéquats !

Et avant tout, revenez à une alimentation plus saine, avec des plats simples, faits maison, et équilibrés, comme je vous le suggère ici

Le mieux que vous pouvez faire, serait déjà de supprimer de votre alimentation,

  • tous les plats préparés,
  • les soupes toutes faites,
  • les vinaigrettes et assaisonnements déjà prêts,
  • les desserts lactés.

Et vous pouvez aussi réduire le chocolat (hé oui, il y a du gluten dans pratiquement  toutes les plaques de chocolat… Regardez bien les ingrédients ! )

Et réduire le pain, en en consommant juste le matin au petit-déjeuner. Cela ne fera pas de mal à votre ligne… et à votre forme.

Cela est mon humble avis de senior plus mince.

Surtout, surtout, prenez l’avis de votre médecin avant de vous lancer dans un régime sans gluten !

Danielle senior mince et en forme - senior jeuneA très vite – Dan – Créatrice du Programme Bien Mincir Senior

Senior mince et en forme

Liste des aliments autorisés lors d’une intolérance au gluten

58-aliments-coupe-faim-bien-mincir senior-seniorminceetenforme.com-2PF

Le Guide des

aliments coupe-faim

naturels

pour mincir avec plaisir

 

Senior mince et en forme

 = Des conseils pour mincir plus facilement après 50 ans

Je respecte votre vie privée - Aucun SPAM - Votre adresse ne sera pas partagée - Désinscription en 1 clic

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*