Dites NON au poison sur les légumes et les cultures !

Dites non au poison sur les légume et les cultures Seniors, dites NON au poison sur les légumes et les cultures

Aujourd’hui je vous fais passer un message particulier, un peu éloigné de nos problèmes de poids, mais pas tant que cela, dans la mesure où nous essayons tous les jours de consommer des aliments que nous croyons sains…

Je vous transmets le mail que j’ai reçu avec une demande de pétition à signer.

Je vous laisse découvrir la suite ci dessous, et la menace qui pèse sur nous (en particulier cancérigène), et je vous invite à signer la pétition qui circule sur internet. Pour dire NON au poison sur les légumes et les cultures. NON au poison sur nos légumes et nos cultures

Rejoignez-la pétition qui circule actuellement sur le net, et faites passer le mot tout autour de vous pour protéger notre agriculture et notre santé, et aussi celle des nos enfants et de nos petits-enfants.

C’est un cri d’alarme sérieux qui est lancé par des personnes qui ont déjà permis de mettre en place un moratoire sur les néonicotinoïdes tueurs d’abeilles en Europe. Et c’est la raison pour laquelle je me permets de vous transmettre leur alerte.

Ensemble, nous pouvons faire bouger les choses.

Je vous en remercie.

Dan de Senior mince et en forme

Pour des légumes sains, cliquez ci-dessous

 

Chères amies, chers amis partout en Europe,

Des scientifiques réputés viennent de nous mettre en garde : le désherbant le plus utilisé au monde est “probablement cancérigène” !

Monsanto fait tout pour que l’Organisation mondiale de la santé retire ce rapport détonant. Pour les experts, le seul moyen d’éviter que la science ne soit bâillonnée, c’est que le public exige des actes concrets dès maintenant.

Les instances qui réglementent ce type de produit sont réputées pour leur opacité et l’influence qu’y exerce l’industrie agrochimique.
Mais une opportunité unique s’offre à nous : l’Union européenne est officiellement en train de réévaluer l’autorisation du glyphosate et des processus similaires sont en cours aux États-Unis, au Canada et au Brésil.

De leur côté, les Pays-Bas, le Sri Lanka et le Salvador envisagent une interdiction totale.

La menace est bien réelle : on retrouve des traces de ce poison dans notre nourriture, dans nos champs, dans les aires de jeux de nos enfants et dans nos rues. Demandons sa suspension !

Rejoignez cet appel urgent et faites passer le mot à tout le monde : https://secure.avaaz.org/fr/monsanto_dont_silence_science_loc_eu/?bKdcSib&v=57281

Chez Monsanto, c’est le branle-bas de combat. Le glyphosate est l’élément de base du Roundup, la pierre angulaire de l’empire du génétiquement modifié de Monsanto ; il leur rapporte 6 milliards de dollars chaque année.

La multinationale a déclaré que le rapport de l’OMS ignorait des études qui considèrent le glyphosate sans danger.

Mais les scientifiques qui ont rédigé ce rapport ne sont pas des amateurs : il font partie des 17 meilleurs spécialistes mondiaux du cancer ! Ils ont méticuleusement passé en revue des publications indépendantes, en éliminant toutes les études commanditées par les multinationales en quête d’une validation de leur produit.

La plupart du temps, les autorités de réglementation s’en remettent à des évaluations réalisées par les mêmes multinationales qui essaient de vendre leur poison !

Les conclusions principales ne sont pas rendues publiques car elles contiendraient des “informations commerciales confidentielles”, et 58% des groupes scientifiques de l’Agence Européenne de Sécurité des Aliments entretiennent des relations avec le secteur privé.

C’est aberrant, mais c’est le système tel qu’il existe. C’est pourquoi nous allons avoir besoin de chacun de nous pour faire en sorte que ce rapport crucial ne soit pas enterré. Certains pays ont déjà interdit le glyphosate.

Maintenant que l’UE, les États-Unis, le Canada et le Brésil sont en train de réévaluer son autorisation, nous avons une opportunité unique de changer la donne au niveau mondial. Il y a cinquante ans, le DDT, un insecticide de Monsanto, était utilisé partout jusqu’à ce que le livre “Printemps silencieux” démontre qu’il était cancérigène. Une décennie plus tard, ce produit était interdit.

Si le glyphosate est nocif, ne le tolérons pas sur nos étalages pendant encore dix ans.

Demandons l’application du principe de précaution d’urgence !

Rejoignez-nous et faites passer le mot tout autour de vous : https://secure.avaaz.org/fr/monsanto_dont_silence_science_loc_eu/?bKdcSib&v=57281

Nous avons déjà remporté ce genre de victoires : nous avons contribué à la mise en place d’un moratoire sur les néonicotinoïdes tueurs d’abeilles en Europe et fait fermer une méga-usine de fabrication de semences transgéniques de Monsanto en Argentine.

Aujourd’hui, il est temps de protéger notre santé et de nous assurer que nous ne sommes pas utilisés comme cobayes. Cela pourrait bien être un tournant dans le combat pour l’agriculture raisonnable et durable dont le monde a besoin.
Avec espoir,
Bert, Marigona, Antonia, Oliver, Alice, Emily, Danny, Nataliya, Ricken et toute l’équipe d’Avaaz

Pour des légumes sains, cliquez ci-dessous


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*